Taï Chi – Pratique

A man leads participants to perform Taiji, a traditional form of Chinese martial arts, in Liu’an, Anhui province July 13, 2008. Some residents from a local community attended the performance to celebrate the upcoming 2008 Beijing Olympic Games, China Daily reported. REUTERS/China Daily (CHINA). CHINA OUT. NO COMMERCIAL OR EDITORIAL SALES IN CHINA.

Pas principaux

La position des jambes, primordiale, accompagne tous les mouvements. Le tai-chi-chuan en utilise trois principales qui sont le pas du cavalier mǎbù (马步), le pas de l’arc gōngbù (弓步) et le pas vide xūbù (虚步). Les pas s’exécutent de manière plus ou moins accentués selon les styles. Les déplacements restent axés sur 8 directions principales, équivalentes à celles de la rose des vents, issues du taiji et des 8 trigrammes.

8 techniques principales

Le tai-chi-chuan comme pratique de combat utilise huit techniques principales, qui sont repousser an (按) ; saisir vers le bas cai (採) ; presser et coller ji (挤) ; le coup d’épaule kao (靠) ; séparer et vriller lie (挒) ; tirer et dévier lu (捋) ; parer et projeter peng (掤) ; le coup de coude zhou (肘).

Techniques de frappes

Outre la frappe du coude, le tai-chi-chuan utilise la frappe avec le poing détendu et la frappe avec l’index replié et soutenu par le pouce. Les pieds infligent le coup de talon, le fouet de la pointe du pied, et le coup de pied circulaire vers l’extérieur. Le genou frappe également, dans le mouvement « le coq d’or se tient sur une patte ». Il existe des techniques de frappe avec la paume et les doigts, mais particulièrement dangereuses elles sont rarement enseignées.

Auto-massage

Avant de commencer toute pratique il convient d’activer la circulation du Qi dans le corps grâce aux automassages. Les auto-massages peuvent être pratiqués aussi chaque matin pour bien commencer la journée.

Taï Chi – 48 formes

Extrait de l’enchainement de wu shu Traditionnel
Télechargez ici les enchaînements : dessins et noms
Regardez une démonstration en vidéo ci-dessous :

TaïChi QiGong Bouddhiste

Le taïchi qi gong bouddhiste a été créé sous cette forme par Maitre Liu Gui ZHEN en 1956 fondateur du premier centre national du qi gong de BELDAIHE (Chine) puis développée et enseigné par sa fille Maitre Liu Ya Fei.
Télechargez ici les enchaînements